Gestion du Stress

Transformez votre stress en solutions!

Aimeriez-vous connaître la formule gagnante que vous pourriez appliquer à chaque problème? Une formule qui transforme le stress en solution? Informez-vous au sujet de cet outil!

L’outil :

Dessinez cinq colonnes sur une feuille de papier.

1. Dans la première colonne, vous indiquez ce que vous aimez ou ce dont vous avez besoin; en fait, vous y indiquez ce que vous voulez.

2. Dans la deuxième colonne, vous indiquez ce que vous allez faire, c.à-d. les actions que vous allez entreprendre pour atteindre vos buts.

3. Ensuite, inscrivez les éventuels obstacles que vous risquez de rencontrer.

4. Maintenant, notez la stratégie que vous avez retenue pour surmonter ces obstacles.

5. Finalement, indiquez à qui ou à quoi vous allez rendre des comptes.

Ce que je veux Actions requises Obstacles Stratégie Reddition de comptes

Les cinq étapes du processus du deuil

Le deuil se produit consécutivement à une perte importante, comme le décès d’un proche, une crise de santé et même après quelque chose d’aussi insignifiant que de se faire ravir un espace de stationnement sous votre nez!

Le dénominateur commun de tous ces événements est le changement. Le changement, même le changement positif, se traduit par une « perte ». Or, toute perte est suivie par un ajustement – c’est précisément ce processus d’ajustement qui constitue le deuil.

Une sensibilisation aux étapes du deuil peut nous aider à faire face à nos sentiments qui accompagnent inévitablement n’importe quelle perte. Si nous sommes conscients du fait que ce que nous ressentons est tout à fait normal et qu’il y a un certain enchaînement et une raison aux événements, ainsi qu’un temps et une saison, nous serons en meilleure position pour être en mesure d’accepter et de permettre le processus de nous transcender.

Il ne faut pas perdre de vue que nous sommes tous différents et que chaque personne ressent les étapes en un ordre différent et à divers niveaux d’intensité ou moments.

Généralement, on distingue ces cinq étapes :

1. Le deni

2. La colère

3. La négociation et les regrets

4. La tristesse

5. L’acceptation

Le deni

Il s’agit généralement de la première manifestation du processus du deuil. Une partie de nous ne peut accepter le changement ou la perte subie. Nous pouvons nous sentir engourdis et nous pouvons même être en situation de choc. C’est ainsi que nos émotions affrontent un changement subit ou un imprévu.

Exemple : apprendre le décès d’une personne qui nous est chère – par exemple votre grand-mère.

La colère

L’étape suivante est donc la colère. Nous pensons probablement que la perte est injustifiée et nous nous demandons « Pourquoi moi », « Pourquoi est-ce que ça m’arrive »?

Nous éprouvons une colère et nous pensons avoir perdu notre « grand’maman »

La négociation et les regrets

À l’étape de la négociation, nous tentons de nous faire une raison au sujet de ce qui nous est arrivé et cela peut nous amener à regretter d’avoir fait certaines choses – ou pas.

Il se peut que nous regrettions de ne pas avoir passé plus de temps avec grand’maman pendant qu’elle était encore en vie.

Voici quelques-unes des réflexions que nous nous faisons : « Si seulement… », « J’aurais souhaité que… », « Peut-être que si… »

La tristesse

Les sentiments de tristesse indiquent généralement la fin du processus de deuil. La tristesse est une émotion salvatrice : elle nous montre que nous commençons à ressentir la perte et que nous entamons son acceptation.

Nous commençons à ressentir une profonde tristesse quant à la mort de grand’maman.

Il se peut que nous voulions tourner la page de cette étape pour « passer à autre chose » au plus vite, mais il est temps de nous souvenir du vieil adage la patience est une vertu.

L’acceptation

Cette dernière étape du premier cycle du deuil est l’acceptation et elle représente le début de l’aboutissement de la guérison.

Nous commençons à incorporer à notre vie de tous les jours le fait de la mort de grand’maman et qu’elle ne reviendra jamais.

La prise de conscience des différentes étapes du deuil peut nous aider à nous octroyer la permission d’être en deuil et de guérir. Elle peut également augmenter notre maîtrise émotionnelle parce que nous sommes plus à même d’identifier ce que nous éprouvons et pourquoi nous l’éprouvons.

En plus des cinq cycles du deuil mentionnés plus haut, il faut aussi mentionner le phénomène du transfert et la théorie des sept cycles.

Le transfert

Si nous n’avons pas encore tout à fait ressenti notre perte ou, si la perte est particulièrement importante, nous allons probablement vivre un certain degré de transfert pour nous permettre de faire le deuil d’un événement et nous reportons littéralement notre deuil ailleurs.

À l’aide de l’exemple ci-dessus, notre gand-mère pourrait décéder sans que nous éprouvions une grande tristesse, mais lorsque notre chat adoré mourrait subitement, nous ressentirions une grande perte et des sentiments de tristesse disproportionnés par rapport à l’événement.

C’est une indication comme quoi nous ne nous préoccupons pas tant de la perte du chat, mais des sentiments non ressentis par rapport au décès de notre grand-mère.

C’est correct, vous êtes correct!

Il est important de savoir que notre façon de ressentir les choses ne doit pas toujours dicter nos actions. Nous pouvons également utiliser cet outil pour prendre de nouvelles habitudes, en faisant quotidiennement quelque chose que vous n’avez pas l’habitude de faire.

Exercice :

Pour démontrer ce qui précède, essayez ceci :

• aujourd’hui, faites quelque chose que vous n’avez pas envie de faire

• demain, faites quelque chose que vous avez peur de faire.

Ce contenu a été publié dans Conseils pour survivre en milieu de travail, Ressources pour les membres, Sujets d’actualité – relever les défis posés par le milieu de travail, Trucs pour garder sa sérénité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
404