Vivre sans sécurité d’emploi

Vivre dans l’incertitude

Vous êtes nombreux à avoir remarqué que la vie des travailleurs du gouvernement est devenue très stressante. Le temps où travailler pour le gouvernement rimait avec sécurité et régularité – pension, salaire, avantages – est résolument révolu. La porte est désormais grande ouverte à l’incertitude, aux mises à pied et aux contrats à court terme…

Alors, comment aborder cette incertitude?

D’abord et avant tout, vous devez apprendre à gérer la pression et le stress. Il est important que vous teniez à l’esprit que tout le monde réagit de façon différente à l’incertitude d’emploi. Chacun d’entre nous réagit d’une autre manière au stress et chacun d’entre nous gère le stress à sa propre manière. La situation familiale, la volonté de s’adapter aux changements et la situation financière sont également des facteurs qui peuvent influencer le niveau de stress et qui peuvent varier de manière considérable de collègue à collègue.

L’étape suivante consiste à vous préparer. Il est impossible de savoir ce que le futur vous réserve; par conséquent, en vous préparant au pire, vous réduisez vos inquiétudes, car vous aurez la conviction d’avoir fait tout ce qui était en votre pouvoir.

Vaincre le stress

Vivre en perpétuel état d’incertitude peut devenir stressant. Certaines études révèlent que vivre avec une insécurité d’emploi – la « peur » de perdre son emploi – peut être plus dévastateur que la perte de l’emploi en soi. L’adoption d’une attitude positive peut faire toute la différence.

Si votre carrière est la cause de stress, essayez d’appliquer ces quelques conseils :

  • Rappelez-vous cet adage « Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre. » Vivre dans l’incertitude peut rendre mal à l’aise, mais vous pouvez choisir la façon d’aborder la situation. Vous pouvez transformer la situation négative en une nouvelle expérience positive ou une chance d’entamer quelque chose d’inédit.
  • C’est le moment de vous faire connaître sur le marché de l’emploi. Si vous êtes un bon travailleur avec des qualifications recherchées, alors vous intéresserez les éventuels employeurs. C’est le moment de vous assurer que vos compétences sont pertinentes et actualisées.
  • C’est aussi le moment de sortir des sentiers battus… Que faire d’autre? Comment pouvez-vous démontrer votre disposition à apprendre de nouvelles tâches? Révisez vos facilités à vous adapter. Pensez à votre sens de l’organisation (gestion du temps, gestion d’équipe et leadership) et à votre entregent. Focalisez sur votre éthique professionnelle – votre assiduité, votre ponctualité, l’énergie que vous déployez et préparez-vous à retrousser vos manches! Laissez la mesquinerie et les drames émotionnels à la maison et montrez dans quelle mesure vous représentez un atout au sein de votre équipe. Les employeurs vont le remarquer au moment de l’évaluation et en tenir compte au moment des choix qu’ils seront amenés à faire dans le cadre de la révision de l’organisation.

  • Le stress peut être provoqué par le sentiment de ne plus avoir les deux mains sur le volant de notre vie. Rappelez-vous que vous êtes TOUJOURS aux commandes. C’est votre vie et c’est à vous de vous prendre en main. Si vous craignez de faire partie des licenciements, prenez les devants et agissez. Consultez les avis de mutation au sein de votre organisation et ailleurs au gouvernement, dans le secteur privé ou encore dans des milieux de travail totalement différents. Commencez à vous informer sur d’autres ministères. Vos qualifications vous permettent peut-être de faire quelque chose de totalement neuf au sein de votre organisation ou même dans le secteur privé. Soyez en mode PROaction, plutôt qu’en mode RÉaction.

  • Si vous faites partie d’une équipe (ou même si vous êtes responsable d’une équipe), laissez chacun de vos collègues exprimer leurs craintes. La communication et l’extériorisation des frustrations sont importantes, mais veillez à ne pas laisser vos craintes prendre le dessus. Ça créera de la négativité et ça sapera le moral. Échangez avec vos collègues, mais mettez l’accent sur ce que vous pouvez faire pour aller de l’avant et faire face à la situation.

Démontrez votre valeur

Si vous étiez à la place de la Direction et qu’étiez forcé d’éliminer un poste, qui mettriez-vous à pied? Serait-ce la personne qui ne fait que remplir ses heures et qui se plaint tout le temps? Ou serait-ce la personne qui est prête à remonter le moral et qui a toujours quelque chose de positif à dire?

Le moment est bien choisi pour mettre en valeur vos compétences, pour prouver votre utilité et votre polyvalence à l’organisation. Ce genre d’engagement peut vous distinguer de la masse.

Soyez à la page

L’actualisation de vos compétences est essentielle si vous voulez offrir une plus-value à votre organisation. Assurez-vous d’être au courant des derniers développements dans votre domaine. Le moment est bien choisi de suivre des cours de mise à niveau qui vous rendront utile dans n’importe quel milieu de travail. Les compétences en matière de communications et de leadership peuvent vous mener n’importe où, peu importe votre emploi.

Sachez-vous « vendre »

De nombreuses personnes hésitent à parler de leurs réalisations de peur de passer pour un vantard. Mais pensez donc à ceci : votre gestionnaire ignore peut-être à quel point vous être génial, ou ce que vous êtes capable de faire, parce que vous ne le lui avez tout simplement jamais dit.

En parlant de vos réalisations, vous le tenez informé de votre valeur. Utilisez vos évaluations annuelles pour esquisser vos réalisations.

Maintenez votre CV à jour

Garder un CV à jour est une bonne chose pour tout le monde, et pas seulement pour ceux qui sont à la recherche d’un emploi (ou qui ont peur de faire bientôt partie de ceux qui devront en chercher un). Avec un CV actualisé, vous serez prêt dans les plus brefs délais pour poser votre candidature pour un nouveau poste, et ce, même au sein de votre propre organisation. Vous n’aurez pas à vous dépêcher pour y apporter les changements nécessaires et vous serez sûr de bien paraître. Si vous attendez jusqu’à la dernière minute, vous pourriez oublier des réalisations importantes qui pourraient faire toute la différence entre obtenir un poste, ou être rejeté…

Soyez économe

Il y a peu de choses plus stressantes que de se demander comment faire pour payer les factures lorsqu’on se retrouve sans emploi.

C’est maintenant qu’il faut commencer à épargner et qu’il faut adopter une attitude PROactive. Épargnez au moins six mois de dépenses vitales, ou assurez-vous de maintenir un maximum de possibilités. Y a-t-il moyen de consolider vos dettes? Avez-vous contacté votre siège bancaire pour étudier la possibilité de réaménager votre hypothèque? Quel est le montant d’indemnisation que vous allez pouvoir toucher en assurance emploi? Que pouvez-vous supprimer pour améliorer vos finances? Le temps est au remisage des cartes de crédit et au payement en ARGENT LIQUIDE! Tous ces trucs peuvent vous aider à transformer un mauvais pas en une opportunité de réévaluation de carrière et de vous engager dans une nouvelle direction.

Points clefs

Aujourd’hui, vivre sans certitude d’emploi est une réalité qui touche de nombreuses personnes. Toutefois, cette expérience ne doit pas nécessairement être stressante et négative.

Vous préparer à ce changement est une excellente de mieux aborder cette éventualité. Reprenez les choses en main en vous assurant que vos compétences sont bien actualisées et que les décideurs (les membres de la Direction) sachent que vous êtes un élément fiable. Passez à l’argent liquide et commencez à épargner de manière à ne pas avoir à vous en faire pour payer les factures au cas où vous perdriez votre emploi.

Si par malheur vous deviez perdre votre emploi, rappelez-vous que de nombreuses opportunités peuvent se présenter. Le changement d’attitude et le fait d’être proactif peuvent contribuer grandement à diminuer le stress. Voyez ce changement comme une aventure et comme une possibilité d’essayer quelque chose de nouveau. Concentrez-vous sur les points positifs au lieu de ruminer les doutes et l’incertitude. Rappelez-vous, votre vie n’est que le résultat de vos actions!

Jackie-Lee Agnew

 

Ce contenu a été publié dans Conseils pour survivre en milieu de travail, Posez votre question à un coach de vie, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
404