Des blocs pour construire sa vie

Par Jackie Lee Agnew

Accompagnement de carrière : 9 points essentiels que je rappelle aux clients en quête d’une nouvelle carrière!


On me demande souvent comment on peut accompagner les gens pour les aider à trouver une nouvelle carrière. L’accompagnement de carrière est ardu, d’autant plus qu’il n’y a pas souvent de solutions toutes faites, ni de réponses faciles. Par contre, j’atteins généralement le but recherché quand j’arrive à gérer les attentes de mes clients. La patience et le dévouement, tant du client que du coach, sont des ingrédients indispensables – et souvent, aussi un peu de rééducation du client…

L’accompagnement de carrière dans le but d’aider quelqu’un à se trouver une nouvelle vocation peut paraître intimidant, surtout lorsque les attentes sont si élevées en ces temps de « Vivez votre passion! »

Je rencontre régulièrement deux gros problèmes avec les gens qui désirent un accompagnement de carrière :

  • Ils veulent trouver une nouvelle carrière et ils pensent que quelques séances d’accompagnement leur « servira » l’emploi « idéal » sur un plateau d’argent, comme par magie!
  • Les gens qui ne sont pas heureux avec leur vie pensent qu’un nouvel emploi ou qu’une nouvelle carrière « guérira » leur mal-être.

… voici donc les 9 éléments clefs que je communique à mes nouveaux clients en accompagnement de carrière :

  1. Ça va prendre du TEMPS, des efforts et beaucoup d’introspection! Ils peuvent être chanceux et trouver la carrière ou l’emploi idéal en seulement une seule séance, mais c’est peu probable. D’abord, il faudra travailler fort. Il y aura des séances d’accompagnement, des devoirs exploratoires et des tâches comme la recherche en ligne, des entrevues d’information et du bénévolat. Ils devront déterminer les bases des conditions d’emploi comme les heures et la disponibilité, le genre de personnes avec qui ils désirent travailler, le salaire, etc. Il y aura aussi des travaux à faire soi-même : passer en revue d’anciens rêves et de vieilles passions, leurs forces et faiblesses, leurs valeurs de carrière, ce qu’ils seront prêts à accepter ou pas dans le cadre de leur emploi, identifier les aptitudes qu’ils veulent utiliser et approfondir, le type de culture dans laquelle ils veulent travailler et bien d’autres points.
  2. Introversion. S’ils sont profondément insatisfaits de la vie qu’ils mènent, ce n’est pas l’emploi « parfait » qui va les rendre plus heureux en un coup de baguette magique. Nous allons également travailler à découvrir qui ils sont réellement et ce qu’ils attendent de la vie. Et comme nous le savons tous, même si la carrière ou l’emploi « de rêve » est bien rémunéré, produit des miracles, n’est situé qu’à cinq minutes de déplacement, est assorti de six semaines de congés annuels et aide les gens, il ne va pas « régler » leur mal-être (bien qu’il puisse temporairement effacer certains problèmes sous-jacents).
  3. Intensification. La plupart des gens ne sont pas en mesure de lâcher leur carrière ou leur emploi actuel PENDANT qu’ils cherchent d’autres opportunités. Donc, ils se devront de trouver une satisfaction dans leur situation actuelle. Ça veut dire qu’ils devront affronter un superviseur ou un collègue, demander à passer à un horaire variable, déléguer les tâches qu’ils n’aiment pas exécuter, demander de l’aide, changer d’unité ou modifier leur attitude, voire les deux.
  4. Être préparé à affronter les « Non! » Les gens éprouveront un sentiment de menaces ou d’anxiété produit par les nouvelles opportunités qu’ils exploreront et par les nouvelles choses qu’ils tenteront. Ils devront se protéger de leurs démons intérieurs, de leurs amis, de leurs collègues ou de leur famille qui leur diront tous « Non! » à moment ou l’autre. Ils devront développer une force intérieure qui leur permettra de parcourir le sentier choisi, peu importe ce que les autres en pensent. Plus le changement sera important, plus il sera difficile à vivre.
  5. Trouvez un sens à la vie, plutôt qu’à votre travail. Nous allons également tenter de trouver un sens EN DEHORS du travail – ça peut se traduire par se trouver un passe-temps, aller à la découverte d’une passion, suivre un cours, s’adonner au voyage, offrir son temps pour faire du bénévolat ou tout simplement avoir du plaisir. Un jour j’ai rencontré un client qui avait décidé de garder l’emploi qu’il détestait, mais seulement après avoir demandé une augmentation, délégué des tâches qu’il n’aimait pas exécuter, créé du temps pour lui-même et à l’écart de sa famille, et entamé un passe-temps qui servait en même temps à venir en aide à des jeunes de la communauté. Après avoir donné un sens à sa VIE, il n’avait plus besoin de trouver un sens son emploi.
  6. L’intuition est essentielle. S’ils connaissaient la réponse (ou si c’était facile), ils auraient déjà trouvé la réponse. Ils devront apprendre à se tourner vers leur for intérieur, à lui faire confiance et à suivre leurs intuitions.
  7. Garder un esprit ouvert quant à la solution ou au résultat. Parfois, ne pas lâcher l’espoir de trouver l’emploi parfait qui répond à toutes les exigences est la bonne décision. D’un autre côté, trouver le bonheur au travail est souvent plus facile qu’on imagine. Nous avons besoin de nous sentir appréciés, d’éprouver un sentiment d’appartenance, d’aimer nos collègues, d’avoir assez de flexibilité (équilibre travail-vie) et d’être payés de manière à pouvoir vivre confortablement. Subitement, de nombreuses autres possibilités peuvent s’ouvrir à nous dès lors que nous abaissons nos attentes par rapport à ce que le travail doit nous procurer (justification, réalisation, mise en valeur de soi) et que nous ne nous préoccupons plus que de la paye, de nous amuser et d’avoir un sentiment d’utilité.
  8. Être à l’affût de la magie et de la synchronicité! Les coachs peuvent poser des questions et aider leurs clients à définir les critères et exigences de l’emploi idéal – toutefois, ça ne fera pas apparaître la carrière ou l’emploi idéal! Parfois, il faut aussi s’en remettre un peu à la magie ou à la synchronicité. C’est le cas du client qui avait trouvé l’emploi idéal après avoir raté son entrevue en raison d’une panne de voiture, ce qui l’a forcé de prendre le bus sur lequel il avait rencontré une personne avec qui il avait entamé la conversation et, de fil en aiguille, qui lui avait proposé l’emploi tant convoité.
  9. Prendre soin de soi n’a jamais été aussi important. Lorsque vous commencez un nouvel accompagnement de carrière, l’équilibre entre la vie et le travail est primordial. Vos clients devront créer du temps pour eux-mêmes – pour être seuls ou pour réfléchir – et ils auront également besoin d’énergie pour avoir des idées et pour se refouler leurs démons intérieurs.

 

Ce contenu a été publié dans Conseils pour survivre en milieu de travail, Posez votre question à un coach de vie, Ressources pour les membres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
404