Qui a des droits?

Sans syndicat, les employeurs s’arrogent presque tous les droits. Ils peuvent modifier votre rémunération et vos conditions d’emploi à leur gré, à condition de respecter certaines lois comme celle sur le salaire minimum. Tous les avantages dont vous profitez sont à la merci du bon vouloir de votre employeur.

Dans un environnement encadré par un syndicat, votre employeur ne peut apporter de changements à vos conditions d’emploi sans qu’il ait négocié avec les salariés en raison de leur qualité de syndiqué. Tous les avantages prévus au contrat et toutes les conditions d’emploi négociées jouissent d’une protection légale.

Lorsque vous négociez votre contrat d’emploi, vous décidez de concert avec vos collègues des améliorations que vous voulez voir apportées à l’environnement de travail et vous soumettez des propositions à votre employeur. Votre employeur est légalement tenu de négocier la plupart des propositions qui touchent à la qualité de votre vie professionnelle. Un syndicat vous apporte la force du nombre en vue d’améliorer votre salaire, vos avantages et vos conditions d’emploi.

Dans un environnement de travail non syndiqué, vous pourrez toujours vous adresser à la Direction, mais ce sera toujours elle qui aura le dernier mot…

Si vous êtes couverts par un contrat syndical, vous maintenez votre droit de vous adresser en personne à votre Direction, mais en cas de refus patronal, vous aurez un recours en vous adressant au syndicat. L’adhésion à un syndicat vous donne la possibilité de faire appel au syndicat au cas où votre employeur prendrait une décision inéquitable; le cas échéant, votre syndicat pourra vous aider à forcer votre employeur à y remédier.

 

Ce contenu a été publié dans Avantages de cotiser à un syndicat, Saviez-vous?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
404