Allô le coach?

Question :

Bonjour Jackie,

Je suis une mère célibataire et j’ai une adolescente qui vit avec moi et qui se met dans le pétrin; aussi, elle ne montre aucun respect envers moi. Son école m’appelle constamment à l’ouvrage à son sujet. Elle ne paye jamais l’abonnement de son cellulaire et je finis toujours par régler sa facture. Elle ne travaille pas, mais elle veut toujours avoir de nouveaux vêtements et des produits de maquillage. Elle amène toujours des amis qui laissent un capharnaüm derrière eux. Je suis épuisée et fatiguée de toutes ces disputes.

Aidez-moi, s’il vous plaît…

Lisa

Réponse :

Chère Lisa,

D’abord et avant tout, il faut que vous sachiez qu’il est difficile de faire une évaluation de la situation sans savoir quand et comment elle a commencé à se dégrader, mais allons-y quand même.

S’il s’agit d’un nouveau comportement et atypique, alors je m’inquiéterais au sujet de consommation de drogue ou de toute autre substance néfaste. Je commencerais par vérifier sa chambre et par communiquer avec son conseiller pédagogique. Vous n’avez pas non plus indiqué si vous avez toujours été mère célibataire ou si vous l’êtes devenue récemment. S’il s’agit d’un changement récent, il pourrait être la cause de la recherche d’attention de votre fille; ce phénomène est courant lors de divorces ou de décès dans la famille. Vous mentionnez aussi qu’elle ne vous témoigne aucun respect. Et bien, nous devons tous apprendre à mériter le respect et si vous avez fermé les yeux sur son comportement négatif dans le passé, votre fille le reproduira probablement encore et encore.

Vous pouvez modifier ce comportement, mais ça vous prendra beaucoup d’efforts et de travail. Puisque vous dites que vous vous disputez souvent, je vous conseillerais de lui écrire une lettre ou de prendre un rendez-vous avec un conseiller pédagogique ou tout autre professionnel qui pourrait vous aider à aborder les sujets des nouvelles règles et du comportement espéré.

La conversation pourrait ressembler à ceci :

Nom de votre fille,

Je sais que les derniers temps ont été difficiles entre nous et j’aimerais m’en excuser. J’ai n’ai pas bien rempli mes tâches de mère, mais ça va bientôt changer. À partir de maintenant, nous allons appliquer quelques règles domestiques et elles ne seront pas négociables. Je t’ai permis de parler et de me traiter de manière irrespectueuse et ça se termine ici et maintenant. Il n’y aura plus d’amis à la maison jusqu’à ce que tu me prouves que tu es capable de garder ta chambre et la maison propre et en ordre. Lorsque tu pourras à nouveau inviter des amis, ils ramasseront toutes leurs affaires et remettront tout à sa place pour que je n’aie plus à le faire moi-même. Tu seras soumise à un couvre-feu chaque soir et tu le respecteras. Tu feras tes devoirs et, s’ils ne sont pas faits, tu resteras à l’école pour les terminer. Par ailleurs, tu as des notes de téléphones que tu ne peux pas te permettre. Tu as deux solutions : soit tu te trouves un emploi pour payer ton cellulaire, ou tu effectues des corvées ménagères pour payer tes factures. En attendant, je te confisque ton téléphone. Le cellulaire est un privilège et pas un droit. Tu devras mériter ce privilège. La même règle s’appliquera à tes frais vestimentaires et de maquillage. Je t’aiderai à rédiger ton CV, mais tu porteras ce que j’ai les moyens de t’offrir jusqu’à ce que tu sois en mesure de payer tes propres vêtements. Tant et aussi longtemps que nous vivrons sous le même toit, tu devras montrer de bonnes notes scolaires et participer aux tâches ménagères.

Je vais demander une entrevue avec l’école pour discuter de ton assiduité aux cours et de ton comportement à l’école.

De mon côté, je te promets que je ferai ce que j’ai promis et que je t’aiderai à faire ce qui est bon pour toi, afin d’améliorer notre relation et pour réussir dans la vie. Çà, c’est mon devoir de parent. Je t’aime et je veux que tu saches que c’est la bonne façon de faire, tant pour toi, que pour moi.

Je t’aime.

Maman

Je recommande que vous définissiez une plage horaire où l’école peut vous appeler sans vous déranger tout le temps au travail, lorsque vous appellerez pour obtenir un rendez-vous avec votre fille et un conseiller pédagogique ou le directeur de l’école. Vous pourriez également correspondre par courriel pour limiter le nombre d’appels au travail.

Je vous souhaite bonne chance en assumant votre rôle de parent-éducateur. Élever des adolescents exige beaucoup d’amour, des tonnes de patience et énormément de compréhension.

Jackie Lee

 

 

 


Ce contenu a été publié dans Posez votre question à un coach de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
404