Mise à jour: le Bangladesh accepte d’autoriser les travailleurs du vêtement à former des syndicats

Les syndicats locaux et internationaux font campagne depuis longtemps pour des modifications de la loi sur le travail de 2006 au Bangladesh. À la lumière de la récente tragédie de l’usine de vêtements, des changements à cette loi ont été annoncés par le gouvernement du Bangladesh, levant les restrictions à la formation de syndicats dans la plupart des industries du pays. Auparavant, la loi exigeait que les travailleurs obtiennent une autorisation avant de pouvoir se syndiquer.

L’extrait ci-dessous est tiré d’un message en ligne de CTV News par:
Jarid Hossain, The Associated Press, et publié le lundi 13 mai 2013 à 7 h 54 HAE

DHAKA, Bangladesh – Le gouvernement du Bangladesh a accepté lundi d’autoriser les ouvriers du vêtement du pays à former des syndicats sans l’autorisation préalable des propriétaires d’usine, la dernière réponse à un effondrement d’un bâtiment qui a tué plus de 1100 personnes et a attiré l’attention du monde entier sur les conditions dangereuses de l’industrie.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Information. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
404