Catégories
Non classifié(e)

Stress en milieu de travail

Avec tous les stresseurs présents dans notre vie professionnelle et notre vie personnelle, nous avons tout intérêt à bien comprendre la nature du stress et ses symptômes. En tant que conseillère syndicale ayant à cœur les intérêts des membres du syndicat, je prétends que l’éducation et la compréhension sont les meilleures défenses contre une dégradation de la situation.

Reconnaître et comprendre les symptômes du stress qui se manifestent chez un collègue est le premier pas dans la bonne direction pour devenir cet ami qui ne juge pas le comportement qu’il ne comprend pas et qui écoutera son collègue lorsque ce dernier s’exprime. L’écoute active est importante, car ses effets sont plus bénéfiques qu’on pense.

N’hésitez pas à recommander à un collègue stressé de s’adresser à son syndicat et de faire appel au PAE. Les conseillers syndicaux font bien plus que simplement déposer des griefs — nous sommes formés pour reconnaître les problèmes de santé mentale, nous maîtrisons bien les volets juridiques et nous connaissons bien la convention collective. De plus, nous savons comment mener une médiation qui permettra de sauvegarder les intérêts de toutes les parties.

Lorsqu’ils constatent des symptômes de stress, les gestionnaires peuvent bien accueillir la solution d’horaires souples et de réaffectation temporaire. De plus, ils peuvent favoriser un dialogue franc au sujet des besoins de l’employé et tenter de travailler de concert avec l’employé qui traverse une période douloureuse. De nombreuses circonstances ne sont que de nature temporaire.

Catégories
Non classifié(e) Ressources pour les membres

Message de la présidente – 23 juin 2014

La Commission de la Fonction publique du Canada comprend un service d’enquêtes. Vous pouvez prendre connaissance du mandat de ce service en suivant les hyperliens suivants :

http://www.psc-cfp.gc.ca/inv-enq/index-fra.htm

Exemple d’une plainte fondée : le plagiat.

http://www.psc-cfp.gc.ca/inv-enq/sum-res/sec-art69/10-11-03-fra.htm

L’allégation fondée de plagiat ne peut être prise à la légère. En effet, on ne compte plus les candidats qui, pour s’assurer de réussir un examen, copient/collent à partir d’un site web les réponses qu’un employeur potentiel espère recevoir. Dans certaines circonstances, cette façon de procéder peut être acceptable. Par contre, nous ne soulignerons jamais assez l’importance de lire attentivement les instructions données avant l’examen. Dans le doute, citez au moins les sources de l’information reproduite et mentionnez clairement que vous n’en êtes pas l’auteur, mais que vous reproduisez le contenu d’un article publié dans Internet (incluez le lien). Ne jouez pas avec le feu en risquant de vous faire accuser de plagiat (c.-à-d. copier l’œuvre d’autrui en la faisant passer pour vôtre). 

Catégories
Non classifié(e)

Foire aux questions

Q : En ce qui concerne les employés avec moins de 10 ans de service, est-il vrai qu’ils ont droit à une semaine de salaire pour chaque année de service, contrairement à ce qui se pratiquait autrefois, à savoir qu’il fallait compter un minimum de 10 années de service pour pouvoir prétendre à une indemnité de départ?R : Aux termes de la convention collective en vigueur, les employés qui démissionnent avant 10 années de service n’ont pas droit à une indemnité de départ, et ceux qui comptent entre 10 et 26 années de servicene peuvent encaisser que l’équivalent de ½ semaine de rémunération par année de service. La nouvelle entente négociée prévoit que tous les employés comptant au moins une année de service recevront une indemnité de départ équivalant à une semaine de rémunération par année de service (à partir de la date de début jusqu’à la deuxième journée consécutive à l’entrée en vigueur des nouvelles ententes), peu importe qu’ils aient démissionné ou qu’il s’agisse d’une mise à pied. Pour les employés comptant au moins 10 années de service et qui auraient démissionné avant leur départ à la retraite, cela représente le double des droits qu’ils auraient accumulés aux termes de la convention collective en vigueur.

Catégories
Non classifié(e)

Q’s et R’s Session d’information au sujet des nouvelles Conventions Collectives du AFPC

Le 1ier novembre, 2010 de 12h 00 à 13h 00 dans la salle 12E208 (200 rue Kent)

Catégories
Non classifié(e)

Le président national de l’AFPC, John Gordon, parle de l’indemnité de départ et des ententes provisoires

(Un article du Ottawa Citizen, 24 octobre 2010)

The Ottawa Citizen News Article
© Copyright (c) The Ottawa Citizen